François Schnepp
APLD 91
Arts Frigos
ALSF
les frigos

90 ans aux Frigos

 le-froid-industrielLa véritable histoire des Frigos commence juste après 14-18. Nous sommes rive gauche, à trois kilomètres de Notre-Dame, à la hauteur du Pont de Tolbiac. En face, de l'autre côté du fleuve s'étendent les entrepôts de Bercy. Paris se réveille de la grande guerre et il est temps d'approvisionner les Halles en produits frais.
La Compagnie Ferroviaire de Paris-Orléans entreprend la construction des "Frigos". La gare Frigorifique de Paris-Ivry voit ainsi le jour en 1921. Du temps de sa splendeur, les trains s'engouffraient dans le corps du bâtiment. Les nombreuses tuyauteries, rongées par la rouille, qui courent le long des couloirs, témoignent que l'on se trouvait alors au cœur d'un réfrigérateur géant. l-industrie-du-froidDes machines produisaient de la glace. Des rails fixés aux plafonds prenaient le relais des voies ferrées pour transporter des véritables téléphériques de denrées.
Non loin, l'implantation des Grands Moulins près du terminal ferroviaire accueillant les convois de denrées alimentaires conférait au quartier une vocation nourricière. A la fin des années soixante, la disparition des Halles de Paris et l'ouverture du marché de Rungis entraînent l'arrêt de l'activité des entrepôts frigorifiques qui, dès lors, sont quasiment laissés à l'abandon durant une quinzaine d'années.